PORTRAIT 

publié par 7-actu.com - 04 Octobre 2011  

<< Retour

Patrick FRELAND Amateur de chiens de field

Amateur de chiens d’arrêt de field-trial de printemps, Patrick Freland chasse avec passion, dresse et conduit ses chiens lui-même.
Dès son plus jeune âge, il a suivi son père à la chasse avec ses petits griffons vendéens. Mais plus attiré par les oiseaux, il a vite compris qu’un chien d’arrêt lui serait plus utile. C’est ainsi que son père lui offrit son premier setter à quatorze ans, pour son premier permis de chasse à seize ans. Cette chienne était redoutable sur les cailles et les perdreaux, à l’époque, en grande quantité dans les plaine de Vendée. Par la suite, notre amateur a chassé avec des chien de races différentes, comme des épagneuls bretons, français, un barbet, plusieurs springers, avant de se fixer sur le pointer et le setter anglais.
La première chienne qu’il présenta en field-trial fut une setter anglais, Chita de l’Écho de la forêt. Son dressage fut laborieux. Malgré tout, elle fut trialer de printemps. Autodidacte, dressant seul, Patrick Freland chasse avec ses chiens de field sans retenue, la bécasse au bois. Ils s’y libèrent et y acquièrent de l’expérience et surtout développent leur tempérament chasseur. Il en va de même, en plaine, toujours dans l’esprit field, ce biotope restant le terrain ouvert de la compétition.

De son élevage amateur, il a fait naître des setters anglais et des pointers, en essayant toujours des mariages judicieux entre ses chiennes de grandes origines italiennes, classées au printemps, avec des étalons, qui apportent toujours plus de passion de chasse, sans négliger le style.
Les entraînements occupent tout son temps libre. Ils se font autour de chez lui, sur les perdreaux qui restent en quantité suffisante, car il élève avec le concours de la société de chasse, des poussins sous poules naines, en liberté, donc, proches de la couvée naturelle. L’été est consacré au dressage technique en vue des entraînements pour les field-trial de printemps, commençant début janvier. En Vendée, l’accouplement des oiseaux débute en février, donc tout le travail est fait chez lui sur ses terrains. Les chiens s’adaptent ensuite très rapidement aux perdrix de Beauce et du Nord.

Chita de l’Écho de la Forêt mariée avec le champion et trialer de grande quête Hussard du Val d’Autan lui donna Lisa du Sentier des Lutins, sa première championne de printemps. La même année, sa pointer Manta de La Bétoule devient aussi championne de printemps et trialer de grande quête à l’Excellent. Chez le dresseur italien M. Baldonni, il fit saillir Manta par Nobel, champion de grande quête et acheta par la même occasion une setter Radentis Cali. De cette saillie est née la trialer de grande quête Romy du Sentier des Lutins, malheureusement disparue, à deux ans et demi. Cali devient trialer de printemps, neuf présentations, six classements à l’Excellent, dont deux CACT. Elle aussi disparut accidentellement. Après ces coups du sort, Patrick Freland retourna en Italie et acheta Brilla della Vecchia Irlanda, qui deviendra trialer de printemps. Elle produisit avec Ralentis Zoom, Akxel du Sentier des Lutins, championne de printemps 2011 et Ambra, trialer de printemps. Lisa et Nash du Poulis san Dani lui donna Smart du Sentier des Lutins, champion de printemps, trialer de grande quête, sélectionné au championnat d’Europe de grande quête en Andalousie. Une sœur de Smart fût accouplée avec Euskits As, champion de grande quête d’où naquirent les trialers de printemps, Baya, Becket et Bacchus du Sentier des Lutins. Prometteur, ce dernier possède quinze classements en couple de printemps, dont deux CACT.

La pointer Manta, saillie par Texas lui donna Uva du Sentier des Lutins, trialer de printemps. Elle même fut saillie par le grand champion italien Titan et de cette union, naquit Cactus du Sentier des lutins, gagnant de l’Open de France.
Le meilleur reste à venir, car ses espoirs se portent sur un jeune setter anglais, fils de Lord del Zanis et Akxel, déjà retenu ce printemps parmi les trois meilleurs au derby du club. Deux jeunes femelles pointer pointent aussi leur nez, issues de pères et mères champions de grande quête.

Passionné par les chiens aux grands moyens, pointers ou setters anglais, Patrick Freland conserve comme meilleurs souvenirs ses tous premiers classements, 3ème TB avec Chita, ainsi que le premier classement en grande quête avec Manta. Mon dernier souvenir marquant restera celui d’avoir été vainqueur de l’Open de France 2011 avec Cactus.

Parick FRELAND
126, rue du Moulin - puy Sec.
85200 St Martin de Fraigneau.
Tel : 06-71-11-21-22. 

publié par 7-actu.com - 04 Octobre 2011

7-actu.com: toute l'actualité du Fieldtrial et des chiens du 7eme groupe - Site réalisé par Atara by Chiens de france.com - Mentions Légales